• Archives-Autos | La nouveauté d'aujourd'hui est l'archive de demain. | © JM-VASSEUR

Tu roules à quoi ?

Petit rappel : qu’est-ce qu’un véhicule automobile ? C’est un véhicule terrestre qui se déplace en utilisant sa propre source d’énergie pour se mouvoir, auto signifiant ” par lui-même ” et mobile ” qui se déplace “. Mais quelles sont les énergies utilisées pour assurer ce déplacement ? Résumons par ordre d’apparition énergétique. La vapeur a étrenné l’ère automobile. Et le premier à employer la vapeur comme énergie fut… le belge Ferdinand VERBIEST. Prêtre, jésuite, mathématicien, astronome et missionnaire, il installa une bouilloire sur un four, l’ensemble mis en mouvement par l’intermédiaire d’une roue à aubes, d’engrenages et de petites roues. Et cela en 1668 ! Il termina son existence en Chine où il fut le mathématicien attitré de l’empereur et mourut à Pékin. Puis Joseph CUGNOT créa son fardier 101 ans plus tard en 1769, véhicule révolutionnaire qui n’a aucun rapport avec la Révolution Française de 1789… Amédée BOLLEE père effectua en 1873 le premier trajet automobile accompagné de 12 passagers aux commandes de L’Obéissante et fabriqua en série le premier véhicule automobile dès 1878. Mais le combustible ” essence ” inspirait d’autres inventeurs. Etienne LENOIR déposa le brevet du moteur 2 temps en 1860 et Alphonse BEAU DE ROCHAS celui du moteur 4 temps en 1862. En 1883 Etienne LENOIR fabriqua la première voiture à moteur 4 temps à combustion interne à gaz ( brevet BEAU DE ROCHAS ). En 1884 Edouard DELAMARE-DEBOUTTEVILLE et Léon MALANDIER fabriquèrent la première voiture à moteur 4 temps à combustion interne à pétrole.
Passons à l’électricité. Si cette énergie équipe de nombreux véhicules de nos jours, et même associée avec une autre énergie, elle n’avait pas les faveurs des gouvernements au début du siècle dernier et un peu avant. En 1881 Gustave Trouvé présenta un tricycle électrique et le belge Camille JENATZY passa le seuil des 100 km/h au volant de sa Jamais Contente en 1899. Autre énergie : celle produite par un gazogène. Le principe consiste à brûler du bois ou du charbon afin de les transformer en vapeur qui, après passage dans différents ensembles, sont utilisés en tant que combustibles. Le rendement énergétique est faible et gros consommateur de charbon ou bois… Georges IMBERT le mit au point en 1920 et Louis LIBAULT déposa un brevet de gazogène modernisé en 1936 qu’il baptisa GAZAUTO. Les gazogènes connurent la gloire durant la seconde guerre mondiale, restrictions de carburant oblige… Puis l’homme s’intéressa à une autre source d’énergie : le gaz de pétrole liquéfié ou GPL. Les débuts se firent timidement dès 1960 dans le sud de la France grâce à la proximité de la raffinerie de Lacq. Avantage : prix de vente inférieur de moitié ou plus comparé à un litre de carburant classique. Mais inconvénient : le réservoir de stockage occupe l’emplacement de la roue de secours et réduit la capacité de chargement… Les problèmes liés à l’écologie et la diminution de production des énergies fossiles imposent de rechercher d’autres sources d’énergie. On commence à employer l’hydrogène, et j’ai suivi un véhicule fonctionnant à l’hydrogène en 1986 ou 1987. Je travaillais en région parisienne et j’étais étonné de suivre une PEUGEOT 205 avec cette inscription sur la lunette arrière : je roule à l’hydrogène. Je vis ensuite ce véhicule pénétrer dans l’enceinte du centre d’essais de Vélizy Villacoublay… Mon véhicule de tous les jours est une MERCEDES S430 type W220 de 1999. Je n’aurais jamais pensé rouler quotidiennement avec un V8 de 279 chevaux. Consommation entre 9 et 11 litres mais je roule au gaz… Achetée une misère il y a près d’un an et totalisant maintenant 359000 kilomètres, sans consommer eau ou huile… Confort et sécurité, GPS, chargeur CD, téléphone et même la télé, aucune option mais l’équipement d’une voiture actuelle suréquipée et énormément chère à l’achat. Et avec le prix du litre de gaz très compétitif, mon plaisir est immense et quotidien !

Ph.VASSEUR 13/10/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *