Cox’ 2 places

Petit rappel historique. Le IIIème Reich naissait en 1933. En 1934, sur idée de son fondateur. il fut question de produire une voiture accessible à tous et au meilleur coût. Le projet fut confié à Ferdinand PORSCHE. Le véhicule entra en production en 1938.  Dénommé initialement KDF pour Kraft durch Freude ( la force par la joie ), du nom d’une branche du Front du travail nazi, ce fut la VOLKSWAGEN type 1. Elle fut surnommée Käfer en Allemagne, Beetle  au Royaume Uni, Kever aux Pays-Bas, Escarabajo en Espagne, Maggiolino en Italie et Coccinelle en France. Sa forme s’inspirait de la TATRA T 97 tchécoslovaque, et  la Tchécoslovaquie intenta un procès à l’Allemagne nazie; mais ce procès fut perdu quand l’Allemagne envahit la Tchécoslovaquie… Procès qui fut de nouveau intenté après guerre et cette fois gagné suite à la capitulation de l’Allemagne. L’Histoire est un éternel recommencement…

A la fin de la seconde guerre mondiale, l’Allemagne fut obligée de travailler, et donc de fabriquer, pour ceux qui l’avaient vaincu. La production de la Coccinelle fut sous la responsabilité du Colonel Charles RADCLYFFE. Le Major Ivan HIRST, de l’armée britannique, roulait en VOLKSWAGEN Beetle ( il était anglais ), revêtue de couleur kaki. Désirant un cabriolet à partir de son véhicule, il s’adressa au Colonel RADCLYFFE, qui prit contact avec Joseph HEBMÜLLER, dirigeant de Karosseriewerke Joseph Hebmüller und Söhne, sise à WUPPERTAL, afin de faire aboutir cette idée. Il fut construit deux prototypes, un en deux places appelé cabriolet RADCLYFFE et un en quatre places. Puis contact fut pris avec le dirigeant de VOLKSWAGEN Heinz NORDHOFF qui confia la réalisation de la version 2 places  à HEBMÜLLER et la 4 places à KARMANN sis à OSNABRÜCK. La 2 places fut aussi appelée Heb’, mais sa dénomination officielle fut type 14A et la 4 places fut appelée type 15.  La Heb’ fut soumise à un test concluant de 10 000 km par les ingénieurs de VOLKSWAGEN.  Elle reprenait un maximum d’éléments de la type 1 pour sa fabrication. Ses plateformes avant et arrière étaient pratiquement identiques. Elle était équipée de clignotants et d’un poste radio TELEFUNKEN à touches et avait une allure sportive. Il fut décidé  d’en produire 2000 exemplaires. Mais la malchance s’abattit sur l’entreprise HEBMÜLLER.  Le 23 juillet 1949, un incendie se déclara dans l’atelier ” peinture “. Cela eut pour conséquence de fortement ralentir la production des véhicules qui fut par la suite transférée dans les ateliers KARMANN d’Osnabrück en 1952. Mais ces soucis contraignirent la maison HEBMÜLLER, fondée en 1889, à cesser ses activités…

Cette variante 2 places très élégante de la VOLKSWAGEN type 1  ne fut finalement construite qu’à 696 exemplaires auxquels il faut ajouter 3 prototypes et un exemplaire de présérie. Ce cabriolet RADCLYFFE ou Heb’ et plus précisément type 14A ne subsisterait   actuellement qu’à environ 100 exemplaires. La rareté se paie et si l’occasion se présente et à condition d’être fortuné, il faut l’acheter… Brazilian Convertible Company TROCAR au Brésil en a fabriqué des répliques. HEBMÜLLER n’aurait jamais pensé qu’un véhicule provoquerait sa perte…                                                                                                                                                                                                                                                                                                Ph.VASSEUR  10/05/2019                                                                                                                                                         .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *